toilettesaparis.com

Coronavirus : est-ce risqué d’utiliser les toilettes publiques ?

Alors que l’on fait face à un regain de l’épidémie, des questions se posent quant à la sécurité sanitaire en se rendant aux toilettes publiques.

Alors que l’on fait face à un regain de l’épidémie, des questions se posent quant à la sécurité sanitaire en se rendant aux toilettes publiques. Publié le 27 août 2020
Peut-on encore aller aux toilettes publiques en toute sécurité et sans risque ? La question se pose alors que nous faisons face, à Paris et ailleurs, à un regain de l’épidémie de coronavirus. La situation est telle que Jean Castex, le Premier ministre, a annoncé ce jeudi que le port du masque sera obligatoire dans tout Paris. toilettesaparis.com vous apporte des éléments de réponse.
On compte à Paris plusieurs centaines de toilettes publiques, mais toutes n’offrent pas la même qualité de confort et donc d’hygiène. Les sanisettes, ces toilettes posées sur les trottoirs de Paris et gérées par JCDecaux (que la Mairie de Paris veut remplacer), fonctionnent ainsi de façon autonome : entre chaque usager, un cycle de lavage est automatiquement lancé. Mais d’expérience, il n’est pas toujours efficace…
Face au coronavirus, ce lavage se révèle aussi peu adapté. Il ne se concentre que sur le plancher et la cuvette… Pour y accéder, il faut pourtant appuyer sur un bouton pour ouvrir la porte, un autre pour la refermer, un énième pour tirer la chasse d’eau et un dernier (si vous ne vous lavez pas les mains à l’intérieur) pour rouvrir la porte afin de sortir.

Des distributeurs de gel hydroalcoolique

Si vous devez utiliser des sanisettes, prenez donc soin de vous laver les mains avant d’y entrer et après en être sorti. JCDecaux a d’ailleurs installé sur l’ensemble de ses sanisettes, ainsi que des centaines d’abri bus, des distributeurs de gel hydroalcoolique. Une fois l’intérieur des toilettes, prenez soin de toucher le moins de choses possible, cela évitera tout risque. Veillez aussi à porter un masque afin d’éviter de contaminer, si vous l’êtes vous même, des surfaces que vous n’auriez même pas touché.
D’autres toilettes publiques, non autonomes, sont continuellement nettoyées au fil de la journée. Certaines ont même vu le nombre d’interventions multipliées afin de lutter contre le coronavirus. Ces toilettes sont donc à privilégier même si elles ne dispensent pas d’un nettoyage des mains avant et après le passage. Le must sont les toilettes payantes qui offrent, généralement (mais pas toujours), une excellente qualité d’hygiène. Mais encore faut-il être prêt à payer pour se soulager...
Une étude du British Medical Journal, relayée par Ouest-France, révèle qu’il n’y a pas de risque d’être contaminée par les flatulences d’une autre personne, par exemple une personne qui serait sortie juste avant vous des toilettes. Les vêtements, à la manière du masque, joueraient le rôle de filtre. Le professeur Stéphane Gayet, infectiologue et hygiéniste au CHU de Strasbourg, a aussi indiqué que « la muqueuse anale et rectale n’est pas réceptive au virus SARS-CoV-2 ». 

Statistiques

728 toilettes accessibles au public, dont 24 payantes, sont actuellement référencées sur toilettesaparis.com. 463 sont actuellement ouvertes. Parmi toutes les toilettes publiques référencées à Paris, 578 sont accessibles aux personnes handicapées ou à mobilité réduite (soit 80 % de toutes les toilettes).

Nos articles

Beaugrenelle

Beaugrenelle

Place des Vosges

Place des Vosges

Grand Palais

Grand Palais

Comment nous trouver / FAQ / Facebook / Contact